Comment choisir votre logiciel de comptabilité ?

Une bonne gestion de la comptabilité requiert la possession d’un logiciel comptable adapté. Le choix d’un logiciel de comptabilité représente un gros investissement. Par contre, il a un énorme impact sur les habitudes de travail des salariés. Sur le marché se trouve une offre conséquente de logiciels comptables. Pour arriver à détecter le bon, considérez les conseils qui suivent.

Définir vos besoins en termes de fonctionnalité du logiciel

La connaissance exacte de vos besoins est nécessaire avant de choisir un logiciel de comptabilité. Il est primordial de lister les fonctionnalités nécessaires à la gestion de la comptabilité de votre entreprise. Certes, il en existe beaucoup et ces dernières peuvent varier selon le secteur d’activité et les attentes de chaque société. Les TPE, les PME et les grandes entreprises ont chacune ses besoins spécifiques. Par contre, il est également important de prendre en compte votre budget. Le système d’exploitation et le nombre d’utilisateurs font aussi varier le choix. Il est capital de déterminer les modules dont vous avez besoin afin de distinguer un logiciel adapté.

Retenir l’outil répondant à vos attentes

Lors de votre choix de logiciel de comptabilité, il est évident de rassembler quelques offres et de comparer. À l’issue de la comparaison, ne retenez que celui qui répond réellement à vos attentes. Vous pouvez le savoir si vous établissez les fonctionnalités dont vous avez besoin de manière précise. En effectuant un tri sélectif, vous obtiendrez l’outil qui convient à vos pratiques. Tâchez quand même de vérifier les informations sur le site du concepteur du logiciel. Consultez les fiches produits et testez l’outil avant son usage. Normalement, l’éditeur propose une version d’essai avant de valider votre achat. IL faut donc privilégier les vendeurs présentant une période d’essai sans demande d’engagement.

Privilégier un outil avec une mise à jour automatique

Vous pouvez assurer une bonne gestion de votre comptabilité avec un outil de qualité. En effet, il est conseillé de miser sur un logiciel comptable disposant d’une mise à jour automatique. Assurez-vous que l’outil est à jour des dernières évolutions réglementaires. Tournez aussi vers un éditeur qui saura le faire évoluer dans le temps tout en respectant les obligations nouvelles. Vérifiez soigneusement donc la possibilité d’un contrat de mise à jour automatique de l’application. De là, vous aurez un logiciel à jour et conforme aux nouvelles obligations liées aux lois antifraudes. Il en est aussi de même pour les obligations récentes en liaison avec le contrôle fiscal des comptabilités informatisées.

Gestion de paie : qu’est ce que la Déclaration Sociale Nominative (DSN) ?
Comment apprendre aux salariés à lire une fiche de paie ?